• Accueil
  • Savoir-Faire
  • Experts en Excellence Opérationnelle
  • Rendez vos flux et vos problèmes visibles

Rendez vos flux et vos problèmes visibles

Management Visuel

metro de nagoya

 Le Management Visuel Participatif, un pré-requis à l'amélioration continue

 Mon entreprise est-elle bien organisée ? 

 Essayez de vous mettre dans la peau d'un client; d'un nouveau visiteur interne à votre groupe; d'un intérimaire; ou encore d'un auditeur qualité découvrant vos installations (atelier, entrepôt, plateau de traitement de flux administratifs..etc.). Même en étant nouveaux sur votre site ils doivent être en mesure de comprendre aisément  l'enchaînement des flux et problèmes rencontrés à un instant t. Si vos flux et les problèmes que vous rencontrez sont visibles vous êtes sur la bonne voie pour résoudre vos problèmes au quotidien. 

Au fil du temps dans un environnement qui nous devient familier, les habitudes modifient nos comportements et beaucoup d'imperfections rentrent très vite dans la norme.

 

“Le plus dangereux des gaspillages c'est le gaspillage que l'on ne voit pas"

 

Shigeo Shingo

 

Les objectifs du management visuel participatif peuvent être résumés comme tel :

Stabiliser les processus en les rendant visibles : 

  • Donner du sens à ce qui est visible
  • Rendre visible ce qui a du sens. 
  • Animer efficacement le pilotage des plans d'actions des équipes participantes
    • Les mobiliser sur des critères Sécurité, Qualité, Coût, Délai, Personnel (SQCDP)

 

Donner du sens à ce qui est visible :

C'est faire en sorte que chaque chose soit à sa place et qu'une place soit allouée pour chaque chose ....si tenté qu'elle soit utile !

Ex : Lorsque l'on délimite visuellement une zone piétonne dans un atelier ou un entrepôt on donne du sens à ce qui est visible.

cette surface n'est pas juste une surface d'allées disponible pour la circulation… mais un espace dédié aux piétons afin qu'ils circulent en sécurité !

Rendre visible ce qui a du sens :

C'est savoir faire le tri entre l'information disponible et l'information utile.

  • Ex : Dans nos missions nous rencontrons encore trop souvent des "War rooms" qualité dont la profusion d'indicateurs donne des vertiges à la Hitchkock aux visiteurs de passage.

Le Management Visuel Participatif doit permettre de rendre visible ce qui a du sens pour l'équipe. Dans notre démarche nous co-développons des indicateurs avec les équipes directement concernées et nous nous assurons de leur autonomie pour les mettre à jour à la fréquence qui leur correspond.

  • Ex : Un indicateur mensuel aussi beau et sexy soit t-il, imprimé avec amour pour la visite client du jour n'a souvent que peut d'intérêt pour un opérateur préoccupé par les problèmes rencontrés 2 heures auparavant par l'équipe précédente.  A l'inverse un niveau de détail trop important lors d'une revue de management usine est contre productif. 

Pour savoir si vos indicateurs opérationnels sont bons pour chaque niveau auquel ils s'adressent, demandez simplement à un de vos employés du poste mesuré de vous le commenter, si il n'en est pas capable c'est surement qu'il vous faudra revoir la pertinence de vos indicateurs à cet endroit précis !

Enfin, rendre visible "ce qui a du sens", c'est aussi pouvoir détecter plus rapidement les flux parasites hors standard. 

Piloter efficacement des plans d'actions

Un des piliers du Management Visuel Participatif est la mise en place de routines quotidiennes adaptées à chaque niveau de management. Il conviendra de bien matérialiser par des supports visuels appropriés le pilotage de ces plans d'actions et la gestion de leur priorité.

Le Management Visuel Participatif bien que né dans les ateliers est applicable dans les services, les bureaux d'étude, les laboratoires,  ou encore dans le cadre de projets de déploiement de systèmes d'information (SCRUM )...